Home Expatriation Vivre au Cameroun avec des enfants : l’interview d’Audrey

Vivre au Cameroun avec des enfants : l’interview d’Audrey

05/11/2020

Audrey est sans doute une des premières personnes que j’ai suivies à l’époque sur Instagram, car elle vivait à Barcelone tout comme moi ! Ça n’a pas duré bien longtemps et avant même que nous puissions nous rencontrer pour de vrai, ils quittaient la ville pour de nouvelles aventures ! Vous connaissez désormais mon grand intérêt dans la façon dont vive les Français à travers le monde et c’était donc une évidence de demander à Audrey de répondre à mes petites questions !

Audrey, son mari et leurs 4 enfants vivent depuis quelque temps au Cameroun et voici son ressenti, sa façon de vivre dans ce pays d’Afrique. Merci Audrey et bonne lecture à vous !

Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey

Bonjour Audrey ! Peux-tu te présenter en quelques mots

Bonjour, je m’appelle Audrey, j’ai 4 enfants, je suis expatriée depuis 2008 en Allemagne, Espagne, Gabon, puis Cameroun. Mon compte instagram est @audreychat. J’ai créé un blog sur la maternité et l’expatriation en 2013 www.talonshautsetpetitspots.com.


Vous vivez au Cameroun depuis plusieurs années, pourquoi avoir choisi ce pays en particulier ? Quelle est l’histoire derrière ce projet ?

 

Nous avons emménagé au Cameroun il y 2 ans et demi. Ayant vécu l’expatriation petite, je pense que c’est une excellente aventure familiale. Les enfants voient différentes cultures, font des rencontres, apprennent à s’adapter ce qui leur donne une ouverture d’esprit. Avant d’avoir une famille, je travaillais à Barcelone et mon mari voyageait la moitié de l’année. Après notre premier enfant, nous avons rapidement voulu en avoir d’autres et ce rythme n’était plus tenable. Nous n’avons pas hésité lorsqu’une opportunité d’expatriation s’est présentée. Un peu déçue de laisser mon travail, j’étais ravie de repartir à l’aventure, d’agrandir notre famille, et d’avoir la chance de pouvoir prendre un peu de temps avec eux.

Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey


Quelles sont vos professions ? Différentes de celles que vous exerciez en France ?

Mon mari travaille dans l’ingénierie (pétrolière) depuis le début. Je suis diplômée dans le Marketing Digital. L’expatriation m’a permise d’élargir mes compétences avec plusieurs expériences dont 3 ans dans le catering et la construction de base de vie en brousse !

Je réfléchis  à une reconversion plus humaine, en rapport avec le bien être féminin et la natalité respectée.


Comment se passe une journée type au Cameroun ?

Le rythme est assez intense. Debout à 6 h 30 au plus tard. Mon mari part à 7 h avec notre chauffeur (ce qui permet d’avoir un seul véhicule) puis il revient nous prendre avec les 4 enfants. Je dépose les deux grandes au primaire à 7 h 45, puis nous partons à la maternelle et enfin le dernier pour une garde partagée. Entre 8 h 30 et 11 h 30 je suis généralement au calme. En fonction des jours je fais du sport, je vois des amis, je cuisine, je fais les courses, et je me forme sur pleins de sujets dont l’écologie, la nutrition, la fermentation, la périnatalité. Je profite de ce temps pour acquérir des connaissances qui j’espère me serviront pour ma reconversion.

Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey

J’ai une aide ménagère qui m’aide pour le ménage et la cuisine. Mon mari récupère les enfants à midi, nous avons organisé un covoiturage pour éviter de faire les deux écoles. Nous déjeunons à la maison, petit temps calme, puis les enfants repartent en classe pour 2 h l’après-midi les mardis et jeudis. Les lundis, mercredis et vendredis après-midi sont libres mais c’est la course ! C’est un peu comme le mercredi en France mais 3 fois par semaine !! Alors on jongle entre les activités extrascolaires et les invitations. A 18 h au bain, 18 h 15 je dîne avec les enfants puis tout le monde au lit vers 19 h. Notre dernier dort de suite, notre fille de 4 ans éteint à 19 h 30 et nos grandes à 20 h. Nous vivons avec le soleil, le jour se lève vers 6 h et se couche vers 18 h, toute l’année.

Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey


Parlez-vous la langue ?

Les langues officielles sont le français et l’anglais. Douala est francophone donc oui nous parlons la langue J. Nous ne parlons aucun dialectes camerounais.


Comment cela se passe niveau social ? Restez-vous entre français ou avez-vous fait des rencontres/lié des amitiés avec des camerounais ?

 

Nous restons beaucoup entre français. Les personnes que l’on rencontre en premier sont souvent par l’intermédiaire de la société (française) ou de l’école (française aussi). Les Camerounais sont ici depuis des années et on déjà leur réseau d’amis. De notre côté nous sommes tous de passage, donc nous rentrons dans ce petit cercle d’expat « en transit ». J’avais le même ressenti en Allemagne et Espagne. Les relations sociales restent plus faciles entre français, ce qui ne nous empêche pas de côtoyer des camerounais, ou d’autres nationalités dans la vie de tous les jours, notamment dans le cadre pro.


Êtes-vous complètement intégrés niveau culture, tradition, mode de vie ou gardez –vous une vie à la française ?

Je dirais que nous avons gardé un mode de vie à la française en s’adaptant au maximum à notre environnement. Aussi  nous privilégions la consommation de produits locaux. Le recyclage n’existe pas ou peu ici alors nous essayons en priorité de ne pas consommer de produits polluants. Nous partageons d’ailleurs nos astuces sur le compte Instagram @zero_dechet_cameroun.

Les activités d’extérieur étant limitées, nous passons plus de temps tous les 6 à dessiner, jouer, etc… et faisons plus d’invitations à la maison qu’en France, que ce soit les après-midis entre enfants que les week-ends barbecue avec les parents.

Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey

Mais ce qui change réellement notre mode de vie est le fait d’avoir un chauffeur et du personnel à la maison (femme de ménage, gardiens). Il a fallu du temps pour s’habituer à avoir toujours quelqu’un chez soi ainsi que pas mal de passage (la maison est entretenu par la société).


Comment se passe la scolarité des enfants ? Ainsi que les différences entre le système français et le système Camerounais ?

Les enfants vont à l’École Française. C’est une école privée subventionnée et en partie contrôlée par l’état Français. Une partie des enseignants de l’école sont d’ailleurs détachés de France, une autre partie est employée localement. La grande différence est le fait qu’il n’y a pas de cantine et l’école est bilingue anglais dès la maternelle. Je vois mes enfants plus souvent mais la logistique est plus importante.


Qu’est-ce qui vous manque le plus et le moins en France ?

 

Dans le cas de Douala, il nous manque vraiment l’air frais, la verdure, la montagne, l’océan… La vie est donc très urbaine et il n’y aucun parc. Nous avons la chance d’avoir une piscine mais un petit jardin bruyant en bord de route. Nous rêvons de calme et de courir sur la plage ou en montagne comme nous aimons le faire en France J
Le Cameroun doit être un pays magnifique à découvrir. Malheureusement, depuis fin 2017, la situation politique est devenue compliquée entre la partie francophone et anglophone si bien que l’ambassade de France a interdit de se déplacer dans l’ouest du pays, une partie très agréable (océan, randonnée) tout comme le nord.


Qu’est-ce qu’on mange au Cameroun ?

Beaucoup de fruits (papayes, mangues, ananas, pastèques, bananes, fruits de la passion) et légumes (à peu près les même qu’en France). Il n’y a pas vraiment de saisons, il y a de tout toute l’année. Nous mangeons aussi du poisson et des gambas qui sont énormes ! Enfin, beaucoup beaucoup de beurre de cacahuète avec les arachides locales. Il existe bien sûre des plats locaux à base  de poissons, banane, poulet, riz etc…


Est-ce que le climat n’est pas trop rude ?

Il fait très chaud et très humide, le ciel est rarement aussi bleu qu’en France. Nous sommes en t-shirt toute l’année mais le vent frais nous manque parfois !! Nous avons la chance d’être en France pendant la saison des pluies (juillet août) durant laquelle il pleut sans discontinuer ou presque et de grosses quantité d’eau !

Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey


Comment cela se passe et s’est passé pour l’administration pour s’installer au Cameroun ? Des conseils à donner pour des futurs expat ?

Nous avons la chance d’avoir été envoyé par une société française qui nous assiste sur toutes les formalités. Dans le cas où l’on doit se débrouiller je conseille de regarder le site du consulat ainsi que les groupes d’expat au Cameroun sur Facebook.


Qu’est-ce que la pandémie a changé dans votre manière de vivre au Cameroun ?

Pas grand-chose en fait hormis le masque à porter à l’école pour les enfants de + de 11 ans ainsi que dans les supermarchés. Nous devons justifier d’un test PCR négatif de moins de 72 h à l’arrivée à Douala.


Avez-vous des idées/envies d’ailleurs ? Souhaiteriez-vous vivre dans un autre pays ou envisager un retour en France dans les prochaines années ?

Nous avons toujours des envies d’ailleurs 😉 Mon mari a des missions d’environ 3 ans donc nous espérons une mutation en fin d’année. Nous aimerions aussi faire un tour d’Europe en camping car en famille dans quelques années, et surement rentrer en France pour les études supérieures mais nous verrons d’ici là…

Vivre au Cameroun avec des enfants : l'interview d'Audrey


Un p’tit mot pour la fin, des conseils pour un séjour en famille ou une expatriation au Cameroun ?

Vous l’aurez compris, en ce moment, le Cameroun n’est pas l’expatriation rêvée en termes de découvertes étant donné la situation politique, et les billets sont très chers L Mis à part ça, les Camerounais sont très gentils et il y a des belles rencontres à faire. L’école aussi est un point positif, nos enfants évoluent dans un monde cosmopolite avec plusieurs nationalités (camerounais, libanais, chinois, américains, sénégalais…) et origines où ils apprennent la tolérance et l’entraide.


 

 

À lire ou relire

2 comments

Rondeastucieuse 06/11/2020 at 22 h 19 min

Merci pour ce témoignage d expatrié, je ne sais pas si je pourrais sauter le pas.

Reply
babymeetstheworld 08/11/2020 at 16 h 27 min

Avec plaisir ! C’est une chouette expérience en famille l’expatriation !

Reply

Laissez un commentaire