Home info Comment bien choisir sa couette king size ?

Comment bien choisir sa couette king size ?

03/11/2020

Je ne sais pas vous, mais pour moi le sommeil est super important ! J’adore retrouver mon petit lit chaque soir et m’enfouir dans des draps qui sentent bon la lessive et dans une couette bien douillette ! Il est aussi important de bien choisir son sommier, son matelas et ses oreillers ! Et enfin la couette, histoire de n’avoir ni trop chaud, ni trop froid ! Après avoir mis du temps pour trouver la mienne, je vous partage quelques petites astuces pour vous aider à bien choisir la vôtre ! Faut-il la choisir naturelle ou synthétique, avec des propriétés thermiques ou non et enfin quelle taille faut-il privilégier ? C’est parti !


La taille de votre couette

Voilà ce qui est le plus important, car bien évidemment, elle va dépendre de la taille du lit, logique ! Si vous n’avez pas encore investi dans le lit ou si vous souhaitez le changer, commencez par vous demander si vous voulez vous équiper d’un petit lit, un lit deux places ou un lit king size… Cela va se déterminer en fonction de la taille de votre chambre, de si vous êtes parents et souhaitez accueillir votre petite famille dans votre lit ou faire du cododo… Mais aussi en fonction de votre comportement : bougez-vous beaucoup la nuit ? Et qu’en est-il de la personne avec laquelle vous partagez votre lit ? Ça aussi ça compte ! Quoi qu’il en soit, notez qu’il est préférable de prendre une couette plus grande que son matelas pour avoir des retombées de 40 cm ou 50 cm de chaque côté, pour plus de confort. Vous pouvez par exemple prendre une couette duvet pour lit king size même si votre matelas est plus petit. Et si vous avez la chance de disposer d’un matelas 180×200 voire 200×200, c’est bien entendu le type de couette qu’il vous faut ! C’est aussi ce type de couette que l’on retrouve dans les hôtels de luxe et dans les chambres d’hôtes. C’est donc le top pour dormir aussi bien qu’à l’hôtel… mais à domicile !

Comment bien choisir sa couette king size ?


Le grammage de la couette

Le grammage signifie le poids du garnissage de la couette et sachez que cela peut varier de 180 à 500 gr/m2. Si vous choisissez une couette naturelle, prenez en compte qu’elle sera plus légère qu’une couette synthétique pour une même performance d’isolation. Vous bénéficierez ainsi d’une chaleur optimale, même pour le froid hivernal, d’un moelleux et d’un gonflant à toute épreuve avec une couette naturelle. Grâce à leur légèreté et à leurs propriétés thermorégulatrices, vous n’aurez pas trop chaud et ne transpirerez pas. Personnellement, c’est pour ce type de couette que nous avons opté et nous ne le regrettons pas !


La chaleur

Avez-vous tendance à mettre le chauffage pour dormir ? Dans ce cas-là, faites attention de ne pas prendre une couette trop chaude, en effet, vous risquez d’avoir trop chaud et de vous découvrir dans la nuit. Les couettes sont en général indiquées avec un indice de chaleur allant de 1 à 4 (parfois même jusqu’à 6 selon les marques). Ou encore, vous pourrez apercevoir les informations telles que « couette chaude, couette légère, couette très chaude… » Pour la petite astuce, s’il fait plus de 20 degrés dans votre chambre et que vous avez un bon pyjama alors partez pour une couette légère ! Si au contraire vous avez toujours froid et que vous ne pouvez pas trop chauffer la pièce alors partez sur une couette chaude ! Cela peut paraître logique, mais on n’y pense pas toujours forcément.


Le garnissage de la couette

Le garnissage, c’est donc la façon dont votre couette va être remplie ! Vous partez sur une couette king size ? Comme la couette est très grande, il ne faut pas qu’elle en devienne trop lourde ainsi, il est préférable de choisir le garnissage en duvet. C’est d’ailleurs celui-là même qui est favorisé dans les hôtels, les chambres d’hôtes haut de gamme et les particuliers qui disposent de ce type de lit.

Le garnissage se choisit aussi en fonction de votre budget, mais aussi de vos éventuelles allergies. Les couettes naturelles sont certes plus chères que les couettes synthétiques, mais leur durée de vie est largement supérieure (10-15 ans). La différence de prix à l’achat est donc aisément amortie sur le long-terme.

Les couettes naturelles sont par exemple composées de plumes d’oie ou de canard qui tiennent bien chaud, mais cela peut être aussi garni de fibre de bambou ou de laine ou encore de soie ! Notez qu’il n’y a rien de mieux que le duvet pour tenir chaud et vous préserver de l’humidité. On dit aussi qu’on transpire moins avec une couette en duvet, car elles sont thermorégulatrices, comme je l’ai mentionné plus haut.

En ce qui concerne les couettes synthétiques, elles sont composées de cellulose ou encore de polyester.

Comment bien choisir sa couette king size ?


L’entretien

Et pour finir, voici quelques conseils pour bien entretenir votre future couette ! Sachez qu’il est important de la laver même si cela s’avère peu pratique. Un lavage par an maximum est recommandé pour une couette naturelle, car le nettoyage peut abîmer le duvet. Avec une couette synthétique, ça se complique, car étant donné qu’elle peut avoir tendance à garder l’humidité, il faudrait la laver tous les deux mois au moins !

Vous pouvez cependant laver votre couette synthétique dans votre machine (si elle est assez grande) en respectant bien les indications sur l’étiquette. Si vous n’avez pas la possibilité de la faire sécher à l’air libre, vous pourrez toujours la mettre au sèche-linge. Pensez à y mettre des balles de tennis dans le tambour pour redonner du gonflant à cette dernière.

Pour la couette en duvet, ça se complique dans le sens qu’il est préférable de la faire laver chez un spécialiste, car vous ne pouvez tout simplement pas la laver avec votre machine standard. La machine doit être assez grande pour contenir la couette, mais aussi pour que les plumes ne soient pas écrasées. La partie séchage est elle aussi assez délicate, car les plumes peuvent vite se coller entre elles !

Voilà, tout est dit, enfin presque ! J’espère que cet article aura pu vous éclairer et vous aider à choisir votre couette. S’il est assez facile de déterminer la taille, cela l’est un peu moins en ce qui concerne le garnissage qui a ses avantages et ses inconvénients ! Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas, si vous le pouvez, à investir dans deux couettes en fonction des saisons.

À lire ou relire

Laissez un commentaire