Home Vie de maman Son arrivée parmi nous

Son arrivée parmi nous

07/12/2014

On ne s’y attendait pas , vraiment pas, quoi que le papa peut-être un peu plus que moi. Nous sommes arrivés à deux un matin à la maternité pour repartir à 4 quelques jours plus tard.

C’est un jeudi matin après une nuit blanche, des douleurs très fortes à un rein que nous nous sommes rendus à l’hôpital.

Pour avoir fait dans les 24h déjà deux allers/retour aux urgences je savais que le travail n’avait pas commencé et que ces douleurs n’étaient pas des contractions. Mais je ne pouvais pas rester à souffrir comme ça et après avoir déposé Mister A à la crèche nous sommes partis. Intuition ou pas j’ai glissé dans mon sac, quelques minutes avant de partir sa petite tenue de naissance et quelques couches  …

Peu de temps après notre arrivée on nous annonce que l’on va déclencher l’accouchement. Je suis à 2, j’ai une infection, je souffre trop, le travail a déjà commencé, bébé « est prêt. Nous peut-être un peu moins. Mais aujourd’hui je finirai la journée avec mon bébé dans les bras … Nous sommes heureux, Mister A est à la crèche, nous avons le temps de nous organiser pour que l’on s’occupe de lui. Notre ami qui devait partir en France la veille a annulé son voyage au dernier moment, coïncidence ou pas …

Nous sommes sereins, bébé à bien grandi, nous sommes à 36,6 semaines d’aménorrhées exactement. Tout va bien se passer. Après une injection de paracétamol je ne sens plus la douleur dans le rein. Je revis.

La commode n’est pas monté, je viens à peine de laver ses petits vêtements, mon sac de maternité m’attend à la maison … Rien n’est programmé, c’est comme ça. Je serai déclenchée mais au final la surprise est total.

La journée passe, les heures, nous sommes dans cette chambre, à se regarder, à s’imaginer, à se questionner, à sourire, à profiter. Je caresse mon ventre, je lui parle, je lui dis que bientôt il sera avec nous.

Je n’ai pas mangé depuis la vielle au soir et avec l’accouchement qui arrive je ne peux rien avaler, seulement boire, tout doucement. Je suis tellement excitée à l’idée d’avoir mon bébé que ça n’est pas bien grave. J’observe le papa, il est heureux, il prévient l’entourage, il regarde le monito, me parle …Nous sommes bien. Le temps n’a pas d’importance dans cette petite chambre. J’ai quelques contractions que je ne sens pas mais qui font bien leur travail car je suis déjà à 5.

À 18h30 tout s’accélère. Nous voilà en salle de travail. Péridural posée, poche des eaux percées. Accouchement déclenché. Je sens les contractions arriver tout doucement, espacées. J’ai le temps de m’y préparer, de respirer. Et puis la péridural va bientôt fonctionner non ? Deux injections pour me soulager et toujours rien. Certes je ne sens plus beaucoup mes jambes mais les contractions elles oui. Elles sont fortes, trop fortes, je ne suis pas préparée à vivre un accouchement dans la douleur. Je ne sais pas, je ne peux pas et j’ai peur. Je commence à souffrir et à paniquer.

La sage femme me dit qu’il va falloir faire sans. On va y arriver. J’inspire profondément, les contractions me submergent, je laisse la douleur m’envahir. je me décontracte le plus possible. Je respire en duo avec le papa, je me concentre sur son regard en lui serrant la main fort, trop fort.

Des douleurs insoutenables, incomparables, envahissantes, incontrôlables.

Il faut qu’il sorte maintenant. Je pousse c’est la seule chose qui me soulage, ça n’est pas le moment, il n’est pas encore descendu dans le bassin mais je fais ce que mon corps me dicte.

Elles sont trois femmes, à m’aider, me supporter, me contrôler. Je les regarde à tour de rôle, je voudrais qu’elles le sortent mais seule moi peut le faire. Dans quelques instants mon bébé sera la, je le sais. À nous deux on va y arriver.

J’ai chaud, beaucoup trop chaud, le temps s’arrête et plus rien ne compte … Juste son arrivée parmi nous. Je rassemble toutes mes forces et après une ultime poussée je le sens enfin se poser tout contre moi.

Et nous découvrons ensemble notre petit garçon !

Il est la mon bébé, tout chaud, il sent le petit beurre, il hurle, je souris, la douleur est partie. Il n’y a que lui qui compte. Mon petit garçon est la, celui que je m’étais imaginée. Celui qui est entré dans mon coeur ce dimanche matin de Mars. Celui qui m’a donné tant de nausées. Celui qui bougeait tellement. Celui que j’espérais, que j’attendais.

Mon petit garçon à moi …  à nous …

À 21h55 il était la. Après une journée d’attente, et 3h30 en salle de travail j’ai donné la vie pour la seconde fois. Un accouchement imprévu, douloureux auquel je repense si souvent.

Son arrivée parmi nous

Mon petit, si petit, trop petit, toujours contre moi pour rattraper ces semaines que tu n’auras pas passé à l’intérieur de moi.

À lire ou relire

22 comments

Christelle Landas 07/12/2014 at 21 h 24 min

Trés beau texte …c est cool de partager avec nous ce moment

Reply
Tatatricot 07/12/2014 at 21 h 27 min

J’ai pleuré , je suis tellement heureuse de lire ce texte , c’est si beau. Si émouvant ! Bienvenue à ce petit bout !!!!

Reply
LN 07/12/2014 at 21 h 27 min

Toujours aussi émouvant ces récits…
Soyez heureux a 4 les chéris, et a très vite!

Reply
Madamezazaogmars 07/12/2014 at 21 h 27 min

Intense, beau, magnifique …

Reply
laurea 07/12/2014 at 21 h 30 min

Juste waouh ! Encore félicitations! !

Reply
Pimpiche 07/12/2014 at 22 h 03 min

Quel moment merveilleux,magnifique… À l’image de ce bébé Luciole !

Reply
Marjo Poupette Chérie 07/12/2014 at 22 h 09 min

Ton article m’a bien émue, j’aime beaucoup les récits d’accouchement! Je dois dire que j’ai bien souffert également des contractions. Beau récit et encore toutes mes félicitations!!!!!

Reply
Marjolaine Mamour 07/12/2014 at 22 h 50 min

Gniouuuuu j’en pleuré…
Encore bienvenue à ce bébé un tout ptit peu pressé !
Plein de bisous et beaucoup de bonheur à vous 4…

Reply
AnneSoA Bullabébé 07/12/2014 at 23 h 10 min

Ton récit est très beau, plein de force, d’amour et de douceur. Encore bienvenue bébé luciole

Reply
Petite-Mam 08/12/2014 at 7 h 26 min

Quel beau billet !!! <3
Pleins de bonheur à votre jolie famille !

Reply
Mél DequoijemeMél 08/12/2014 at 9 h 18 min

Ah j’ai pleuré,
J’ai repensé à mon second accouchement, déclenché sans péridural (pas le temps !)
Ma seule pensée face à cette douleur était faut que je le sorte de là après j’aurais plus mal !
Pleins de bonheur à vous 4

Reply
Marion 08/12/2014 at 10 h 42 min

très touchant ton récit … mais une fin heureuse et tout le monde en santé, c’est le principal !
Cela ne rassure pas pour la j’espère future maman que je suis, mais chacune vit sa propre histoire de grossesse et d’accouchement, et je suppose qu’il ne faut pas se fier à celle des autres.
Bien du bonheur à vous 4 !!

Reply
panaka62 08/12/2014 at 10 h 49 min

quel récit ! j’avais hate de savoir, 36,6 semaines c’est pour ça que c’est une petite crevette ! contente que tout se soit bien passé pour toi, le bébé luciole, le Papa et Mister A ! bisous

Reply
Meenah 08/12/2014 at 13 h 29 min

Sublime billet !
Plein de bonheur !

Reply
Maman Rose 08/12/2014 at 14 h 52 min

Non mais faut pas me faire pleurer comme ça… 😉
Contente de lire que tout s’est bien organisé pour l’aîné, j’avoue que c’est ma grande inquiétude quand je pense à l’accouchement aussi!
Un très bel article ♥

Reply
AnnaMoon 08/12/2014 at 15 h 00 min

il nous aura tenu en haleine quand meme ce petit Eliot 🙂
bravo tu as été super courageuse

Reply
crevette-et-ses-2-sushis 08/12/2014 at 16 h 16 min

en lisant ton article j’ai l’impression de revivre l’accouchement de ma fille 🙂

Reply
Julie Geekette 09/12/2014 at 12 h 38 min

Intense et magnifique

Reply
Rebecca 09/12/2014 at 13 h 28 min

Tellement touchant… Plein de bonheur encore a venir!

Reply
lamamanchat 10/12/2014 at 15 h 53 min

Merci j’en ai les larmes aux yeux !!! Comment as tu été déclenchée du coup ?

Reply
Ma vie de maman (séverine wuillemier) 16/12/2014 at 18 h 47 min

ah toi non plus ça a été sans péri…je te rejoint je ne m’était pas préparée a mettre au monde en souffrant, mais au bout du compte je suis très fière de moi
ça a juste était plus rapide, beaucoup plus rapide
salle de naissance à 19h à 5cm…19h35 sur mon ventre

Reply
mummys little girl 03/01/2015 at 10 h 55 min

rhooo je navais pas lu ton récit, je ne savais pas que ce bonhomme était arrivé plus tot!
petit père c’est vrai quil fait tout minus sur les photos, mais trop chou!
ça doit etre chaud de gérer les contax si on ne sest pas préparé mentalement…
en tout cas bravo pour ce petit loulou

Reply

Leave a Comment